prints, things and books by artists

prints, things and books by artists

 Oh ! Quel plaisir de se promener dans un traîneau attelé !




La galerie Semiose passe à l'heure d'hiver et confie les rênes du traîneau à prints, things and books, sa filiale d'e-commerce dédiée aux multiples et éditions d'art contemporain.

Depuis 2014, prints, things and books – ou tirages, choses et livres pour le dire en français –, propose une sélection minutieuse de livres d'artistes, objets, sérigraphies, gravures. Artistes confirmés ou plus confidentiels, éditions rares ou moins rares, la galerie en ligne offre un choix éclectique de multiples, par plus de cent artistes et à tous les prix.

Dans le même esprit que « L'art à prix Prisunic ! », la philosophie de prints, things and books© suit un credo simple : offrir le meilleur de la création contemporaine à un prix abordable et restituer l'art dans le quotidien, hors des préjugés et des conventions.
prints, things and books s'adresse autant à des collectionneurs chevronnés qu'à des néophytes ou primo-acheteurs, qui se fichent de spéculation mais veulent avant tout (se) faire plaisir sans se ruiner. prints, things and books replace l'achat d'art dans le goût esthétique et la délectation ... pour tous !

Pour son exposition de décembre, prints, things and books bouscule les conventions de Noël et invente son propre rituel. « Sometimes It Snows In April » nous disait Prince ; inversement, le printemps s’invite parfois en plein hiver. Le jaune et vert frais déclassent le sempiternel rouge et vert ; en guise de houx quelques objets et livres piquants, en guise de bûche des jolies choses sucrées, à la place du papier rocher, le papier peint rock’n roll Sobrement décoratif (2016) de Taroop & Glabel.

Commençons par les désormais célèbres sérigraphies de Semiose – souvent imitées, jamais égalées – toujours tirées à 100 exemplaires chacune, au format standard de 70 x 50 cm, signées, numérotées et proposées à 100 € TTC. L'exposition dévoilera notamment la dernière série réalisée avec l'Artothèque de Caen à laquelle ont participé, entre autres, Dan Perjovschi, Claude Lévêque, Stéphane Couturier, Françoise Pétrovitch, Gilgian Gelzer, Christophe Cuzin, Guillaume Dégé...

Côté livres, les éditions de la maison et des bonnes maisons d'à-côté seront à disposition, exemplaires de tête et out of stock compris. On y retrouvera les bonbons Color me, les livres d'artistes Cloaca Maxima d'Ernest T. ou ceux de documentation céline duval édités par Semiose, mais aussi les curiosités de Jean Boîte Éditions et autres pépites. Les madeleines de Proust attendent patiemment d'être remémorées, telle La vie illustrée de Marcel Duchamp (1977), composée avec les dessins d'André Raffray, ou le n° 464 de Science et Vie (mai 1956) dont la couverture est illustrée d'une photographie d'Yves Klein en judoka, annonçant son article sur le judo !

Des petites perles – en fait de l'argent 925 pour être franc – seront à découvrir sous la forme d'une collection de bijoux dessinés par François Morellet, Jean-Luc Moulène, Claude Lévêque et Françoise Pétrovitch.

Enfin, toutes ces choses habituellement offertes sans y penser, objets impersonnels et raffinés, sont ici ré-interprétés, à l'instar d'une salière et poivrière (Olaf Breuning), d'un pilulier (Françoise Pétrovitch, Plongeur, 2006 – 2014, en porcelaine de Limoges), d'un échiquier (Mathieu Mercier, Sans titre (puzzle), 2011), d'un nez de boxeur (Jean-Marie Appriou, 2013) ou d'un poème dans un coin (Richard Tuttle, Poem in corner n°1, 1991).

Mille autre découvertes – éditions édifiantes, intentions indispensables, incunables inconnus – guettent le spectateur et chaland. On n'attend pas le petit Jésus chez Semiose, mais la Vierge, les mages, l'âne et les bergers y seront toujours les bienvenus. Miraculum ! Merveilleux à l’œil !